Il Cuoco - Marseille

Formule choisie:
Raviolis à la saucisse italienne à 13€; risotto au poulet et aux champignons à 13€; tiramisu classique à 5€; tarte tatin servie avec un caramel au beurre salé et une quenelle de crème épaisse à 6€ + 1 verre de vin blanc Vigneti Del Salento "I Muri", Puglia IGP à 5€

Qualité/Prix: 4/5
Il Cuoco, signifiant littéralement le cuisinier en langue de Dante, affiche d'emblée son caractère typique en proposant une cuisine authentique et sans prétention, digne d'une trattoria traditionnelle. A la carte, les spécialités transalpines, du nord au sud, ne manquent pas à l'appel: salades et autres entrées froides de 12 à 16€ dont le vitello tonatto, pâtes de 10 à 13€ dont les spaghettis con vongole, plats chauds de 13 à 18€ dont l'émincé de bœuf et de légumes à la calabraise et desserts de 5 à 8€ dont les cannoli. Une ardoise de suggestions du jour et une gamme de vins majoritairement provençaux et italiens complètent l'offre bien fournie de l'établissement.

Cadre/Décor/Service: 3,5/5
Au détour de la rue de la République en plein essor, sur la place Sadi-Carnot entre les oliviers, sièges tissés verts et tables rondes blanches valsent sous le store banne de l'entrée. Ces deux couleurs ne cessent de se faire écho à l'intérieur où chaises cannées, suspensions en rotin et céramique émaillée, posée en chevron sur le comptoir, habillent le lieu avec élégance. Grâce à une mezzanine donnant de la hauteur et à un miroir apportant de la profondeur, l'espace prime sur l'exiguïté, au grand plaisir des clients. Enfin, l'épicerie fine attenante au restaurant, dans laquelle se mêlent pâtes fraîches, sauces faites maison et sandwiches, constitue une véritable alternative pour les consommateurs sur le pouce.

Cuisine: 6,5/10
Tandis que la sauce tomate, pas acide pour un sou, caresse avec douceur les raviolis tout droit sortis de l'atelier au sous-sol, le bouillon amidonné embrasse avec la même délicatesse le riz rond. La simplicité sort grande gagnante des "piatti". Cette sensualité se poursuit jusque dans les desserts avec la tarte tatin électrisée par un caramel au beurre salé, aussitôt douchée par une crème épaisse: de la comfort food qu'on aime à aimer. Le tiramisu, aux biscuits qui n'ont fait qu'une trop rapide immersion dans le café, vient malheureusement tempérer les ardeurs, manquant cruellement de générosité et de liant.

Note globale: 14/20

5 place Sadi-Carnot, 13002 Marseille (ouvert du lundi au mercredi, de 8h à 18h et du jeudi au samedi de 8h à 22h30)




CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

back
to top