Taqueria LoKa - Marseille

Formule choisie:
Tacos Carnitas (porc mariné grillé, sauce chipotle et pico de gallo) à 12€; panacotta exotique à 6€ + 1 bière Imperial Ale, Ocho Reales à 5€

Qualité/Prix: 3/5
Tandis que "Taqueria" désigne un restaurant spécialisé dans les tacos et les tapas mexicaines (antojitos), "LoKa" résulte, lui, de la juxtaposition des deux premières syllabes des fondateurs du lieu. C'est ainsi que Loïc en cuisine et Katia en salle, tous deux ayant eu le coup de foudre pour le Mexique lors d'un tour du monde, décident de baptiser le berceau de leur cuisine principalement basée sur le travail de l'avocat, la tomate, le haricot et le piment. Au menu, quatre entrées dont un guacamole et ses chips de maïs à 8€ et un ceviche aux agrumes à 10€ précèdent les quatre tacos phares de l'établissement à 12€: au porc, au poulet, au bœuf ou végétarien, il y en a pour toutes les papilles. Trois desserts à 6€, en manque cruel de dépaysement si ce n'est leur dénomination, complètent l'offre succincte mais raisonnable. Quant aux rafraîchissements, les deux marques de bières "Dia De Los Muertos" et "Ocho Reales" à 5€ chacune, les sodas d'Amérique latine à 3,50€ et les cocktails maison de 8 à 10€ préservent les plus circonspects d'un périlleux accord mets et vins.

Cadre/Décor/Service: 3,5/5
Exit Bongo, derrière la devanture émaillée blanche, se mure désormais un des acteurs de l'émergence de la restauration mexicaine à Marseille: Taqueria LoKa. Avec une carte plus onéreuse qu'Un Mexicain à Marseille et une demi-longueur d'avance sur le futur TA&Co, la "taqueria" se distingue par une décoration et un ameublement rudimentaires mais harmonieux. Les appliques murales faites de raccords de plomberie et de planches de bois recyclés, les cactus sous toutes leurs formes dont certains même en tissu et les toiles multicolores sur lesquelles la "Santa Muerte" et les "calaveras" paradent, ne trompent pas sur l'univers désiré. Des tables hautes à l'effet vieilli au passe-plat du bar habillé de carreaux de ciment noir et blanc, le service, exclusivement féminin, tente de combler les longues attentes en cuisine, de façon parfois amateur.

Cuisine: 6,5/10
Les différents tacos, servis au nombre de trois petites tortillas de maïs sur un support en inox, se dégustent à la main, soucoupe en contrebas pour rattraper les éventuelles sorties de route. Comprenne qui pourra. Tous, hormis "Aficionado Vegetal", passent au crible. "Carnitas", à base de porc mariné grillé et de "pico de gallo", demeure le plus relevé avec sa sauce chipotle, résultat d'une préparation séchée et fumée du douzième plus fort piment du monde: le jalapeno. Le parfumé "pico de gallo" (brunoise de tomates, oignons, piments, coriandre et jus de lime) se rallie également au "Vaca LoKa", dans lequel la mixture bœuf haché et fromage n'est pas des plus abouties, tant au niveau du goût que de la texture. De son côté, "Pollo Bomba", garni de poulet pané, d'une crème aigre légèrement fermentée et de la fidèle coriandre, fait preuve d'un étonnant équilibre grâce aux grains de grenade, franches explosions de fraîcheur en bouche. Enfin, la panacotta ne transporte pas malgré sa promesse d'exotisme: l'écœurant tsunami de coulis fruité emporte tout sur son passage, éclipsant la douce saveur de la crème cuite.

Note globale: 13/20

126 rue Sainte, 13007 Marseille (ouvert du mardi au samedi, de 19h30 à 23h)


CONVERSATION

0 commentaires:

Publier un commentaire

back
to top